L’Intégration fonctionnelle (en séances individuelle) fait appel aux éléments les plus anciens de  notre système sensoriel: le toucher, les sensations de traction et de pression, la chaleur de la main et les sensations kinesthésiques. La personne, de plus en plus attentive, sent son tonus musculaire diminuer et devenir plus uniforme, sa respiration se faire plus régulière et plus profonde, son abdomen se détendre et sa peau, mieux irriguée, se dilater: un sentiment de bien-être domine. Elle ressent les choses selon un mode primitif… avec les sensations kinesthésiques les plus profondes, celles qui datent de la petite enfance. La personne oublie le monde extérieur pour se laisser complètement absorber par les changements à l’intérieur d’elle-même…

Une plus grande fluidité dans le mouvement des yeux, une meilleure rotation de la tête, un changement dans la distribution des pressions sur la plante des pieds, la réduction des tensions inter costales ou dorsales….C’est alors, une harmonisation complète de la posture qui s’installe et qui ne serait possible sans une complète modification dans le fonctionnement neural des cortex moteur (ou volontaire) et sensoriel.  C’est une expérience qui offre un rééquilibrage fondamental dans son  rapport aux tensions corporelles habituelles, aux entraves, à l’équilibre, à la libération de la respiration. C’est aussi une connection améliorée, agrandie, facilitée  dans sa relation au geste professionnel: celui  d’un peintre, d’un musicien, d’un créateur de mouvement, de tout geste  demandant  une interaction immédiate, implicite avec la pensée. L’organisme travaille à se ressourcer, à faciliter une homéostasie, à emprunter les voies facilitatrices de la détente respiratoire et de l’harmonisation du souffle de l’être.

Inspiré de “L’évidence en question” de M. Feldenkrais